BOXE TIME

BOXE TIME

MARCEL PRILLEUX

marcel-prilleux.jpg
"Marcel" Prilleux est né... Jean, le 16 novembre 1910 à Pont à Mousson. Arrivé à Paris à 18 ans, il relève des défis dans les baraques foraines, puis entame une carrière d'amateur, qui le conduit au titre de champion de France militaire en 1932, à 21 ans, pour le compte du 151ème RI. A son retour du régiment, il devient boxeur professionnel, et cette même année 1932 livre premier combat pro contre Francisco Ros  à Barcelone. 

 Il montera sur les rings jusqu'en 1943, et son dernier combat sera contre Victor Sinn, à Avranches.
 Le nombre de ses combats reste à déterminer mais il est à situer entre les 51 (37 victoires, 14 défaites) recensés sur le site américain de référence "Box Rec" et les... 135 (dont 120 victoires) qui lui sont attribués dans les différents articles que j'ai pu jusqu'ici trouver sur lui.

 

A ce jour, j'en suis à 75 combats (59 victoires, 15 défaites, 1 nul) ,"sûrs", dont j'ai pu retrouver la trace dans la presse de l'époque (Ouest-Eclair, Paris Soir, Le Petit Parisien, Match...), dans le "Mémento de la boxe 1944" de Pierre Bardel et sur le site cité plus haut "Box Rec". Même si ce site compte quelques erreurs concernant quelques dates et quelques noms d'adversaires, en cliquant, vous aurez une première liste intéressante, en attendant que je ne mette sur ce blog une liste plus complète et plus fiable. 

 

Ses adversaires les plus renommés, et les plus redoutables, de l'époque sont Kid Tunero, Al Renet, Victor Janas, Hans Holdt... et toute une série de Marcel ! (mais pas Cerdan, qu'il n'a jamais combattu, ni Thill, qu'il avait défié officiellement pour le titre de champion de France). Sans oublier Assane Diouf, boxeur Sénégalais avec qui il était devenu ami.
 
Après cette carrière de boxeur, Marcel entame une carrière d'entraîneur, d'abord à Granville, où il semble bien être le tout premier entraineur du Boxing Club Granvillais, (si on se fie au Wikimanche.
 

Et de retour au Mans en 1947, il poursuit au Boxing Club Manceau cette carrière d'entraineur-manager-professeur, jusqu'en 1951, année où il raccroche définitivement les gants...



06/05/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi