BOXE TIME

BOXE TIME

FRANÇOIS PAVILLA

francois-pavilla-boxe-martinique-758x569.jpg

 

François Pavilla est né le 10 octobre 1937 à Fort-de-France en Martinique.

 

Il devient boxeur professionnel durant les années 60, dans la catégorie ultime des poids welter et super welter. François était une légende de la boxe, Il faisait partie de la plus grosse écurie de l’époque celle de Jean Bretonnel, en amateur il disputera plus de 150 combats à Paris et 11 en Martinique.

 

Champion de France pour la 1 ère fois le 13 janvier 1964 à Paris avec une écrasante victoire contre Auzel connu aussi comme doublure officiel de Jean Paul Belmondo à l’époque.

 

En octobre de la même année il perd son championnat d’Europe à Rome contre Manca,

ainsi que son titre de champion de France en novembre 1965 contre Josselin à Paris,

mais le récupérera en juin 1966 contre Fernandez à le Cannet.

 

En janvier 1967 il participe à un combat légendaire qui a lieu au Palais des sports de Paris, qui finira par un match nul contre le Champion du Monde, l’américain Curtis Cookes (décision sifflée par le public et les connaisseurs…). Curtis lui offre une revanche en mai 1967 à Dallas pour le titre de Champion du Monde mais Pavilla perd.

 

Il défend à nouveau son titre de Champion de France victorieusement contre Fernandez en novembre 1967 à Fort-de-France. Un retour triomphal pour le champion dans son pays .

 

Il profite aussi d’un très bel accueil Abidjan en Côte d’Ivoire puis il va perdre injustement son combat contre Marcel Cerdan junior en avril 1968 à Paris.

 

Un combat que Cerdan gagne aux poings « avec la faveur de l’arbitre » selon des connaisseurs, et certaine presse… voici un commentaire sportif dans Libération à propos de ce combat.

 

« Cerdan fils ne fait pas le poids. Son nom attire l’argent et lui vaut les faveurs des arbitres. Mais son absence de punch condamne ses rêves de titre mondial… » par Michel Chemin dans un article de Libération en date du 4 mai 1998

 

Il demande sa revanche à Cerdan fils, qui accepte volontiers, mais le combat ne se fera jamais car François décède tragiquement le 22 août 1968 au cours d’une opération chirurgicale, pour un décollement de la rétine. Il avait seulement 31 ans.

 

Il boxait pour subvenir au besoin de sa famille. Il était marié à Manuella Pavilla et père de cinq enfants. Son décès inexplicable fera subir à sa femme Manuella, un procès de plus de 7 ans mais elle obtiendra gain de cause. L’histoire de François Pavilla est digne d’un long métrage chargé en émotion. Une histoire d’amour, une passion, un drame… un petit bonhomme noir, sorti de son île, devint champion parmi les champions.

 

Aujourd’hui des stades et une rue porte son nom en Martinique en sa mémoire. De son vivant il apparait dans le film de Claude Lelouch « Vivre pour vivre » avec Yves Montand et Annie Girardot. Il fera aussi quelques publicités pour la vache qui rit (le fromage) ou encore Oncle Ben’s (le riz). Aimé et respecté, il fait rêver et inspire des personnes comme Jean Claude Boutier (boxeur  élu champion des champions français en 1971), Michel Drucker, Jean Rochefort…

 

Pour mieux comprendre pourquoi il est une légende il suffit de lire son palmarès sportif, si je vous dis qu’il est resté invaincu pendant 5 ans et 31 matchs ! Qu’il a participé à 52 combats et n’a connu que 5 fois la défaite, qu’il a reçu l’oscar du meilleur poids Welter français en 1962…

 

Palmarès professionnel de François Pavilla entre 1959 et 1968

52 combats

42 victoires (18 avant la limite)

5 défaites

5 match nul

31 victoires consécutives, donc invaincu de 1959 à 1964

Oscar du meilleur Welter Français en 1962

Classé 8 ème et 7 ème Mondial en 1963-64

Pavilla (Martinique) VS Curtis Cookes (USA)

https://boxrec.com/en/proboxer/15984



29/07/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi