BOXE TIME

BOXE TIME

FABIO BETTINI

FABIO-BETTINI-7.gif

 

Né à Rome en 1938, Fabio quitte son pays natal à onze ans avec toute sa famille, pour se rendre en France: ses parents choisissent de s’installer à Sevran. Comme son frère ainé, Carlo, pratique la boxe anglaise, Fabio décide aussi d’enfiler les gants pour canaliser son trop plein d’énergie.
Boxeur amateur à seize ans, Fabio Bettini se fait remarquer dans toute Ile de France où il remporte plusieurs trophées. Après 150 combats amateurs, il passe “professionnel” à l’age de 23 ans, avec pour manager José Jover, tout en étant chauffagiste. C’est dire les journées qu’il faisait. Bénéficiant d’une très grande vista, il acquiert une technique de styliste dotée d’une puissance de frappe.


Il est tellement brillant qu’on lui propose d’affronter son idole: Ray Sugar Robinson ! Il résiste au crack et fait match nul en dix rounds avec l’Américain, ex-champion du monde des welters et des moyens. Au cours du combat, il parvient à envoyer Ray Sugar au tapis. Dans un autre combat, entre les deux hommes, il fera de nouveau match nul. Ces deux combats lui donnent une très grande renommée. Bettini a accompli une belle carrière internationale qui l’amèna à combattre Tom Bogs, Jean-Claude Bouttier, Hurricane Carter, Nino Benvenutti, Gratien Tonna…) Fabio Bettini était connu pour ne jamais refuser un combat.


En 1971, naturalisé français il devient Champion de France des poids moyens à Perpignan, face à Max Cohen, titre qu’il conserve jusqu’à sa retraite, le défendant à 11 reprises. Il fut aussi vice champion d’Europe au Danemark avant de se retirer à 36 ans, en 1974, après la perte de son titre des moyens contre Tonna.


«Fabio était un styliste, très adroit. Ce n’était pas un bagarreur, mais il était très spectaculaire. Il a rencontré des hommes très durs, mais il n’était pas marqué. En dehors des rings, c’était un brave homme, très gentil. Je ne l’ai jamais vu en colère», assure son entraîneur Gaëtan Micallef.
Père de deux fils et d’une fille, Fabio Bettini avait un très beau surnom: “le boxeur aux poings d’or".

Voir la liste de tous ses combats: 44 victoires, 14 nuls et 30 défaites.

https://boxrec.com/en/proboxer/9784



28/04/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi