BOXE TIME

BOXE TIME

HOCINE TAFER

200px-Hocine_Tafer.jpg

 

Hocine Tafer a fait le vide en France dans la catégorie des mi-lourds. Il est invaincu et à son 20e combat professionnel, il se voit offrir la chance de disputer un championnat d’Europe. Malheureusement, il doit se déplacer en Hollande, à Rotterdam, où il va se mesurer au tenant du titre Rudi Koopmans. 

 
Jusqu’à présent, la France n’a eu que cinq champions d’Europe dans cette catégorie des mi-lourds : Georges Carpentier, Battling Siki, Marcel Thil, Albert Yvel et Jacques Hairabedian. Hocine Tafer appartient à une famille de boxeurs. Ils sont neuf frères à aimer la boxe mais pour autant, ce n’est pas la boxe qu’il a pratiquée en premier mais la natation. Mais à 13 ans, un frère emmène Hocine dans une salle de boxe à Grenoble et son professeur sera Jacques Dufreney qui plus tard s’occupera de René Jacquot. 
 
Longtemps, Tafer a disputé des assauts mais à 17 ans, il prend sa première licence. Chez les amateurs, il a représenté la France aux Jeux Olympiques de Montréal en 1976 où il est tombé sur des costauds tel le Soviétique Lemechev qui l’a du reste battu par ko. Ce championnat d’Europe contre Koopmans sera très serré mais au terme des douze reprises, parfois insipides, le journaliste de l’Equipe Louis Tomasini, est formel : Tafer mérite la décision. Les juges en décident autrement et donnent match nul ce qui permet à Koopmans de conserver sa couronne européenne. 
 
Qu’importe, on sait à ce moment qu’Hocine Tafer sera tôt ou tard champion d’Europe. Mais le Grenoblois qui avait terminé dans un état de fraicheur remarquable, ce qui n’était pas le cas de son adversaire, pouvait avoir des regrets. 
 
Il aurait peut-être dû prendre plus de risques sur le ring. Mais le fait de n’avoir livré qu’un combat en une année fut peut-être un préjudice important car Tafer manquait de jus sur le ring. 
 
Au soir de ce championnat d’Europe, Tafer prenait la meilleure décision qui soit. Il décidait de s’implanter à Paris, de s’entrainer régulièrement sous la coupe de José Jover. Il espérait ainsi boxer plus souvent et notamment à Paris, ville jusqu’alors inconnue pour lui. Le même soir, salle Wagram à Paris, Lucien Rodriguez conservait son titre de champion de France des poids lourds en battant difficilement Christian Poncelet.
 
Paco Guyader pour Boxe Time 


08/09/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi